Huile d’olive La Vernède, huile d’olive haut de gamme, producteur 100% made in France

Tout le monde consomme aujourd’hui des olives, mais peu connaissent son histoire plurimillénaire ! La Vernède vous plonge aujourd’hui dans l’histoire de ce fruit d’exception, source d’une huile aussi raffinée que vertueuse.

Il faut remonter près de 12000 ans avant Jésus-Christ pour trouver les premières traces d’olivier du côté de l’Asie Mineure. A cette époque, l’arbre n’est pas encore cultivé par l’homme et pousse abondamment à l’état sauvage jusqu’à former de véritables forêts ! Il faudra attendre le VIe millénaire avant notre ère pour retrouver les premières oliveraies au sein de vergers. Sous l’impulsion des Phéniciens, l’olivier se propage ensuite de la Syrie vers l’Egypte et la Grèce via l’Anatolie (XVIe siècle avant J-C). L’olivier débarquera ensuite sur nos terres, en Gaule, et plus précisément à Marseille autour de 600 avant J-C. C’est l’Empire Romain qui développera grandement sa culture en en faisant un important levier économique, multipliant partout plantations et moulins à huile. La culture de l’olivier, la récolte des olives et la production d’huile d’olive se démocratisent alors à grande échelle.

 

Huile d’olives : bienfaits et culture méditerranéenne

L’histoire des olives se confond largement avec celle du bassin méditerranéen. En effet, on fait déjà référence au rameau de l’olivier dans l’histoire du Déluge, épisode connu s’il en est de la Bible. Présent dans notre culture sous l’impulsion de la religion chrétienne, l’olive fut également célébrée au sein d’autres spiritualités au cours de l’Antiquité. Les Egyptiens, par exemple, furent dès l’époque des Pharaons de grands consommateurs d’huile d’olive, l’important de Crète pour s’en servir lors de leurs rites funéraires. Les Phéniciens l’ont également vite considéré comme un arbre sacré, en partie à cause de son exceptionnelle longévité (on compte nombre d’oliviers plusieurs fois centenaires), de quoi le diffuser largement dans tout le Bassin Méditerranéen, précédé de cette aura mystique.

Au-delà de cette aura, les vertus de l’huile d’olive ont contribué à octroyer une place toute particulière à l’olivier dans la culture des pays de Sud, en faisant un emblème de la paix et d’espérance.

Les vertus de l’huile d’olives ont notamment été consacrées par le régime crétois, grandement popularisé au cours du XXe siècle après que les chercheurs aient pu constater le lien entre l’impressionnante longévité du peuple de Crète et son régime alimentaire faisant la part belle à l’huile d’olive. Sa consommation, placée au cœur de la cuisine méditerranéenne, diminue en effet les maladies cardio-vasculaires, parmi bien d’autres vertus.

 

La récolte de l’huile d’olive à travers les âges

Si les Grecs de l’Antiquité ont souvent effectué la cueillette des olives à la main, en Orient cette tâche incombait souvent aux femmes qui l’effectuaient en gaulant grâce à de longues perches. Cependant, le gaulage dégradant les rameaux des oliviers, La Provence décida de proscrire cette pratique dès le XVIe siècle, sauf à l’observer dans un cadre très strict avec de nombreuses précautions.

Jusqu’au siècle dernier, les cueilleurs avaient parfois recours à des « doigtiers » afin de racler les olives à même les branches, de quoi retirer fruits et feuilles échouant sur des draps étendus sur le sol des oliveraies. On s’employait ensuite à « venter » les récoltes comme on disait, c’est-à-dire à opérer la séparation entre les fruits des feuilles et les autres débris.

Les très grandes exploitations virent ensuite le jour avec le développement de la mécanisation au cours des années 50 : des machines faisaient vibrer les oliviers les uns après les autres pour en récolter les fruits dans des filets. Une technique encore utilisée par certains, mais réservée à la récolte des olives noires, les vertes s’avérant trop fermement agrippées à l’olivier !

La méthode de récolte est un élément essentiel pour le tri et le soin consacrés aux olives. A ce titre, la cueillette à la main reste la seule garantie d’une bonne huile d’olive produite dans les règles de l’art. C’est cette méthode qu’a décidé d’adopter la Vernède, votre producteur d’huile d’olive haut-de-gamme.


Top produits


Paiement huile d'olive